Get Adobe Flash player

SENIOR FEMININE : ACTE 5






Pour leur cinquième match officiel de la saison, les filles recevaient l’équipe de L’E.S
Québriac sur le terrain d’honneur. Un terrain qui s’avérait assez gras mais
de qualité tout de même en comparaison des terrains en herbe déjà foulés ces
dernières semaines.

Les joueuses du C.S Bettigné démarraient bien le
match avec une nette domination territoriale, un jeu de passes plutôt fluide,
une organisation et des déplacements cohérents. Cette domination se traduisait
par plusieurs occasions et une ouverture du score logique. Malheureusement
passé la demi-heure de jeu, les déplacements devenaient plus difficiles, le bloc
équipe s’étirait et tout ce qui avait été cohérent jusque-là l’était, par
conséquent, beaucoup moins. Ce qui permettait aux filles d’en face de retrouver
de la confiance, un peu de possession et d’égaliser sur une de leurs rares
occasions de cette première mi-temps.

Malheureusement le début de la deuxième mi-temps allait confirmer le coup de mou de la fin de
la première, plus du tout de bloc équipe, une ligne arrière qui était plus
proche de ses 16 mètres 50 que du milieu de terrain et un jeu de passes qui n’en
avait plus que le nom. Cet espacement entre les lignes  
ne permettait plus la remontée du ballon et ce
placement trop bas de notre défense permettait aux joueuses de Québriac d’être
trop souvent en position de frappe sur leurs possessions de balle. Le C.S Béttigné encaissait donc deux nouveaux
buts pour être mené au score 3-1 sans qu’il n’y ait rien d’injustifié au regard
du déroulement de ce deuxième acte.

Malgré tout, dans un sursaut de courage, les filles parvenaient à revenir au score dans les
dernières minutes du match et à mettre un peu de doute dans les têtes Québriacaises
mais pas suffisamment, tout de même, pour leur permettre d’égaliser. Cette rencontre
se terminait donc sur une défaite du C.S
Béttigné 3-2. La première de ce début de saison, tous matchs (amicaux et
officiels) confondus, pas si mal finalement pour une équipe revenue de nulle part.

Julie et Bernard


PS : Plusieurs mercis à distribuer sur ce dimanche, à la famille LACHAUD père et
fils, tout d’abord, pour sa pige à l’arbitrage, aux U15 F et à leurs coaches Fabien
et Benoit, pour leurs présences en nombre sur ce match et enfin aux nombreux
supporters (connus et moins connus) qui s’ils n’ont pas permis aux filles, par
leurs encouragements, de gagner cette rencontre, les ont portées à contester la victoire adverse jusqu'au bout du temps additionnel.





























































Par :
Bernard MANCEAU